El Dragón ~ impérial et infernal...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le bureau du Dragon :: Aventures
avatar
Souverain
Souverain
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Démon
Degré :
10 / 1010 / 10


Messages : 33
Habitation : ZR Démoniaque
Date d'inscription : 20/07/2015
MessageSujet: El Dragón ~ impérial et infernal... Mer 6 Jan - 18:01



Keithan Karahara

NOM Ϟ Karahara

PRENOM Ϟ Keithan

AGE Ϟ Deux cents ans (mais vingt-trois d'apparence)

NATIONALITE ϞTartare

ORIENTATION Ϟ Bisexuel, mais préfère les petits ukes...

Situation amoureuse Ϟ Célibataire

Groupe Ϟ Démon

Penchant Ϟ Mal Absolu

Raison de la venue Ϟ J'ai pourchassé Abra pour ne pas lui laisser la chance de contrôler cette ville.
«ERIPUIT COELO FULMEN, SCEPTRUMQUE TYRANNIS»

Je suis le plus grand roi des Enfers, et personne ne pourra jamais contredire cette vérité. Mon nom fait trembler les foules, mes mots achèvent les débats, mes coups anéantissent. Je règne en tyran depuis plus de cent ans sur des pauvres âmes miséreuses, qui jours après jours donnent le meilleur d'eux-même afin de me satisfaire. Mais je ne désire que l'influence, le pouvoir. La Victoire. Je n'ai pour autre but que de remporter tout challenge qui croisera ma route, surmonter tous défis qui obstruera ma course. Je suis prêt à tout, même aux pires bassesses pour parvenir à mes fins. Je suis capable d'élaborer des plans sur plusieurs années, mettant petit à petit chacun de mes pions en place. Pour qu'enfin, dès qu'une ouverture vers le roi aussi infime soit-elle apparaisse, je m'y engage sans hésiter. J'abats mes cartes les unes à la suite des autres et au CLIMAX final, je renverse le roi, non sans lui cracher sept fois au visage. Et seul un pauvre idiot s'aventurera à me défier. Je suis de ceux qui chérissent les démonstrations spectaculaires d'autorité. N'essayez donc jamais rivaliser avec moi, car les tortures que je vous infligerai vous feront regretter la mort.


«MEMENTO QUIA PULVIS ES»


Je suis le plus grand des dieux. Tout être me doit une reconnaissance, une adoration et un dévouement total. Personne n'a le droit de m'appeler par mon vrai prénom, et de toute façon, seule une personne détient ces sept précieuses lettres qui constituent mon unique faiblesse. Pour les démons, je suis « Maitre », ou « Mon Roi », ou encore « Votre Excellence ». Pour les autres, je me nomme « Dragón », comme en témoigne le tatouage ornant mon bras gauche.
Mes sujets démons doivent s'incliner devant mon passage, ou effectuer la révérence pour les demoiselles. Chacune de mes paroles sera d'or et ne me contrediras que celui qui rêve de mourir. Si je donne un ordre, il doit se voir respecter scrupuleusement à la consonne prêt. Je ne tolère pas les échecs ou les travaux bâclés.  

«VARIUM ET MUTABILE SEMPER»

Ah, les femmes ! Des créatures à la fois ravissantes et enivrantes, mais si inutiles et encombrantes. Pour moi, les femmes ne servent à rien d'autre que satisfaire les désirs de tout démon qui se respecte. Je préfère les voir à l'écart, loin de l'agitation politique et militaire. Le créateur les a façonné pour qu'elles agissent avec leur cœur, et non leur tête. Mes manœuvres stratégiques sont souvent complexes, je n'aimerais donc point constater un échec.
Ainsi, les femelles doivent rester dans leur maison, à l'abri du monde extérieur bien trop compliqué à percevoir. Leurs paroles n'ont aucune valeur à mes yeux et leurs conseils deviennent futiles idioties. J'aime cependant détailler leurs courbes délicates et faire chavirer leur cœur tendre... pour le briser plus tard dans d'atroces douleurs. Voici donc un de mes jeux favoris !

«STULTORUM NUMERUS EST INFINITUS»

Dans ce monde cohabitent deux types de personnes : les Utiles et les Inutiles.
Commençons par la catégorie que je préfère je vous prie, à savoir les Utiles. Je range dans ce groupe les marionnettes manipulables au gré de mes volontés. Je contrôle ces pauvres victimes sans aucun scrupules, afin d'en tirer profit et de servir mes intérêts. Et ils ne démasquent jamais ma superbe tricherie. Je n'hésites pas à les employer comme messager envers d'autres puissants. Souvent, c'est à eux que je confie des missions ou exige des ordres.
Cependant, il y a aussi les Inutiles. Selon moi, ils ne méritent même d'appartenir à l'humanité. Ils sont faibles, peureux, se cachent pour vivre et se servent des autres pour survivre. Ils ne méritent aucune attention, ils doivent être éliminés. J'effectue régulièrement des purges, dans lesquelles ces vermines me servent de souffre-douleurs pour relaxer mes nerfs. Je leur fais subir tous le mal qu'il m'est jamais possible d'infliger à un homme durant des jours et des jours jusqu'à ce qu'eux-même me supplient d'abréger leurs souffrances.

« AEQUO ANIMO »

Sur mon visage se dépeint le masque éternel de l'équanimité. Je ne laisse aucune de mes émotions filtrer. Je reste calme et indifférent peu importe les évènements heureux ou malheureux se déroulant autour de moi. Il ne se dégage de ma frimousse qu'un sentiment glacial d'impassibilité. Mais lorsque vient le moment d'agir, mes actes parlent au delà de mes expressions faciales. Je frappe, sans même esquisser le moindre sourire.
Je reste souvent à l'écart des autres, comme éternel solitaire. Une aura mystérieuse m'entoure où que j'aille et mon physique entretien cet aspect. Je ne parle presque jamais, j'estime que les paroles sont inutiles alors que les actes symbolisent la matérialisation de nos pensées et envies. Lorsque néanmoins je m'exprime, j'use un vocabulaire et des tournures de phrases très soutenus, et parfois même, emploi le latin pour prononcer mes dires. Quant à ma voix, il semblerait qu'elle soit enjôleuse et suave. Parviendras-tu à extirper de mes lèvres trois petits mots interdits ?

«AUREA ANGELICA MEDIOCRITAS»

Parce que ce monde ne pouvait être parfait, le Créateur a décidé d'engendrer des erreurs de la nature pour compenser l'excellence des êtres démoniaques. Les anges. Mettre une majuscule est déjà bien de trop pour une si misérable race. De même, Haine est un bien petit mot comparé au sentiment de détestation absolu que j'éprouve à leur égard ! Je ne rêve que d'une seule chose : éradiquer de la surface de la terre cette espèce dégoûtante et ignoble qu'est celle des êtres angéliques. Par le passé, j'ai mis à mort un nombre incalculable de ces créatures et je ne compte pas cesser mes meurtres de si tôt...
Pire encore, la simple lumière du jour me révulse. Elle agresse mes pupilles d’agate et fait fuir les ombres. Comment ne point éprouver d’aversion pour une telle pureté ? Je préfère de loin les douces nuitées. Les danses macabres des formes obscures des heures nocturnes, les rayons mystiques de la Lune se réverbérant sur les dalles en marbre des allées... Ce monde mystérieux, à mi-chemin entre le rêve et la réalité, est le centre de tous mes fantasmes. Ce serait tant merveilleux de contrôler un vaste territoire où le soleil ne se lève jamais.

«QUŒRENS ABRA DEVORET»

Je parlais des anges précédemment n'est ce pas ? Je me dois de m'arrêter sur un ange en particulier. Une certaine reine, rencontrée un siècle auparavant, qui ne cesse de me mettre des bâtons dans les roues. Jusqu'ici, personne n'avait su rivaliser avec ma puissance incroyable, mais pourtant, cette... femme, parvient à contrecarrer certains de mes plans. Abra... Prononcer son nom suffit amplement à réveiller en moi des pulsions que je ne parviens pas à maitriser. J'aimerais tellement glisser mes mains autour de sa nuque si fragile et resserrer mon étreinte jusqu'à ce que son dernier souffle de vie s'échappe dans un sifflement silencieux. Enfin, j'espère obtenir à nouveau une chance de l'approcher, pour l'éliminer et venger tout le mal qu'elle a pu me faire subir.
C'est pas sa faute en quelque sorte, que je me retrouve ici à Damned Town. Je l'ai suivi, dans le but officiel d’empêcher la "droitisation" des humains, et freiner le recrutement des anges. Mais mon objectif officieux se révèle être bien banal : supprimer cette maudite souveraine, et prendre le contrôle de la ville. Une fois à sa tête, j'en profiterai pour affirmer encore plus ma domination en Enfers. Atteindrais-je le sommet de la hiérarchie avec cette victoire ? Seul le temps nous le dira...    

«ET NUNC ERUDIMINI»


Je m'instruis quotidiennement, restant à l’affût des nouvelles découvertes et avancées, peut importe le domaine dans lequel elles s'exercent. Peut en témoigner mon immense bibliothèque, héritée en partie de mes anciens tuteurs, aujourd'hui six pieds sous terre, ou de mes nombreux voyages sur la terre des hommes. Je dévore les livres en à peine quelques heures et voue une attention toute particulière au soin des ouvrages : j'utilise une partie de mon temps libre pour faire des recherches ou dénicher de nouveaux volumes tout aussi intéressant.
Mon assiduité m'a valu une mémoire exceptionnelle, digne d'une caméra. Je me remémore toute chose aperçue ne serait-ce qu'une seule et unique fois. Cette faculté me permet notamment de maîtriser une bonne partie des langues humaines, voire la langue antique des démons.
Il m'arrive, dans mes moments de calme bonté, d'offrir des cours, non sans rémunération évidemment, à ceux qui le méritent. Mais je suis un professeur difficile : je déteste l'oisiveté.

«SUSTINE ET ABSTINE»

Il suffit que mon épée quitte mon fourreau pour que le sang s'écoule sur les dalles de la ville. Et quand je parle de sang, je pense en vérité à des océans écarlates, s'évadant de corps sans vie, victimes de mes assauts implacable. Fervent manieur de sabre, je n'en suis pas moins un excellent faucheur. "Requia", ma faux immense, terrorise de sa simple ombre le champ de bataille. Lorsque elle apparaît, mes ennemis perdent tous espoirs de victoire ou de retraite. Elle donne la mort. Non, ce n'est pas suffisant. Elle offre la damnation éternelle à de pauvres agneaux égarés en proie aux tourments de ce qu'ils appellent la vie. Je tranche, découpe, estoque, transperce, à une vitesse frisant l'extraordinaire. Je m'élance, et disparais. Seul un sillon invisible de ténèbres marque ma progression dans les rangs adverses. Puis d'un seul coup, la tête du commandant s'écarte de son corps, et j'apparais fièrement, levant haut le crâne du général et le drapeau portant mes insignes.

«NIHIL VINCIT AMOR»

Que signifie les mots amour et compassion ? Pour moi ce ne sont que de futiles notions. Je ne parviens pas à comprendre ces sensations.Comment est-il possible de ressentir le moindre attachement pour une chose ou un être mille fois inférieur à nous ? Je n'en suis clairement pas capable et heureusement ! Je n'aurais pas supporté d'être dépendant d'un autre. De toute façon, l'amour ne conduit qu'à la débauche, au malheur et à la mort. C'est pourquoi je n'aime personne. Soit je hais, soit je tolère, je situe à ce point la nuance. Il n'y a rien de plus niais et exaspérant que ces couples épris à la folie l'un de l'autre, se collant à longueur de journée et échangeant leur salive par pur "bonheur". Ce genre de pratiques devraient se cloisonner aux nuitées torrides. Puisque deux amants normaux s’embrassent par pur désir charnel, ce geste symbolique n'a point de valeur s'il est effectué par deux tourtereaux galeux.  

«DRAGONIS IN HERBA»

- Admire les dragons

«VULMNERANT OMNES, ULTIMA NECAT»

- Frénésie hémophile
- La Lune le rend instable psychiquement

---------------------------------

- Adepte de l'art (écrit des poèmes)

TAILLE : Un mètre quatre-vingt quatorze
POIDS : Quatre-vingt kilogrammes et aucune graisse évidemment...

CHEVEUX : Châtain foncé avec des pointes écarlates

YEUX : Agathe

APPARENCE DIVINE :

APPARENCE

AUTRES :Un dragon d'encre, parcourt mon bras gauche, puis remonte jusqu'à mon épaule. Sa queue s'enroule autour de la courbure de mes triceps, et sa tête se repose sur mon omoplate. Quant à sa provenance... C'est un secret que je conserve jalousement, mais je peux vous jurer qu'il est de l'ordre de l'incroyable...

- Ailes de cendre avec dragon qui parcourt les plumes


Tatouage:
 

Si tu dois

subir ma colère,

tue-toi d'abord !

Car je suis mille fois pire

que la mort...


PSEUDO Ϟ Serfy
AGE Ϟ 16 ans

J'AI CONNU LE FORUM Ϟ J'en suis l'heureux co-fondateur c:

AVATAR Ϟ (大倶利伽羅) Ookurikara X Touken Ranbu

NOTE Ϟ 10/10 évidemment !
AVIS Ϟ Parfait, tout simplement ♫

AMÉLIORATIONS ? Ϟ Si quelque chose est à faire, la prochaine MAJ le fera c;

LE MOT DE LA FIN Ϟ Si tu aimes faire des chocapiks, viens au palais...

CODE Ϟ Le roi, c'est moi !
Comment ça c'est pas le bon code ? Dommage...
Kei' ☾





https://youtu.be/m4vhCHLsdAQ

----------------------------------------

Invité détourne ton visage, je n'aime pas ton regard condescendant !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Souverain
Souverain
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Démon
Degré :
10 / 1010 / 10


Messages : 33
Habitation : ZR Démoniaque
Date d'inscription : 20/07/2015
MessageSujet: Re: El Dragón ~ impérial et infernal... Mer 20 Jan - 16:09
Citations latines :

   «AB IRATO»
   (Par un mouvement de colère.)

   «ABYSSUS ABYSSUM INVOCAT»
   (L'abime appelle l'abîme.)

   «ANGUIS IN HERBA»
   (Le serpent sous l'herbe.)

   «ANIMUS MEMINISSE HORRET»
   (Mon âme frémit d'horreur au souvenir.)

   «AUREA MEDIOCRITAS»
   (Précieuse médiocrité.)

   «CASUS BELLI»
   (Cas de guerre.)

   «COELI ENARRANT GLORIAM DEI»
   (Les cieux racontent la gloire de Dieu.)

   «CORAM POPULO»
   (En public)

   «DIEM PERDIDI»
   (J'ai perdu ma journée.)

   «DOLUS AN VIRTUS QUIS IN HOSTE REQUIRAT ?»
   (Ruse ou courage, qu'importe contre l'ennemi ?)

   «ERIPUIT COELO FULMEN, SCEPTRUMQUE TYRANNIS»
   (Il arracha au ciel sa foudre, aux tyrans leur sceptre.)

   «ET NUNC ERUDIMINI»
   (Et maintenant soyez instruits.)

   «FAVETE LINGUIS»
   (Faites silence.)

   «GENS HUMANA RUIT PER VETITUM NEFAS»
   (La race des humains se précipita dans le crime.)

   «MEMENTO QUIA PULVIS ES»
   (Souviens-toi que tu es poussière.)

   «MENS DIVINIOR»
   (Le souffle divin.)

   «NIMIUM NE CREDE COLORI»
   (Ne vous fiez pas aux apparences.)

   «NOLI ME TANGERE»
   (Ne me touchez pas.)

   «NOVISSIMA VERBA»
   (Dernières paroles.)

   «OMNIS HOMO MENDAX»
   (Tout homme est menteur.)

   «PER INANIA REGNA»
   (Dans le royaume des ombres.)

   «PRIMO MIHI»
   (Premièrement à moi.)

   «QUŒRENS QUEM DEVORET»
   (Cherchant quelqu'un à dévorer.)

   «QUOUSQUE TANDEM»
   (Jusques à quand...)

   «REQUIESCAT IN PAGE !»
   (Qu'il repose en paix !)

   «STULTORUM NUMERUS EST INFINITUS»
   (Le nombre des sots est infini.)

   «SUNT VERBA ET VOCES PRÆTEREAQUE NIHIL»
   (Des mots et des paroles et rien de plus.)

   «SUSTINE ET ABSTINE»
   (Souffre et abstiens-toi.)

   «TESTIS UNUS, TESTIS NULLUS»
   (Un témoin, pas de témoin.)

   «VARIUM ET MUTABILE SEMPER»
   (Chose variable et toujours changeante ... que la femme.)


Plaudite, cives ! : citoyens, applaudissez !
Aequo animo : D'une âme égale.

CUI BONO ?
(Dans quel intérêt ?)

TANQUAM AEGRI SOMNIA
(Comme les rêves d'un malade.)

TELUM IMBELLE SINE ICTU
(Un trait impuissant et sans force)

TOLLE, LEGE
(Prends et lis.)

TOTO COELO, TOTA TERRA
(De tout l'espace du ciel à la terre.)

TRAHIT SUA QUEMQUE VOLUPTAS
(Chacun est entraîné par son penchant)

Ad patres  : Vers les ancêtres (envoyer quelqu’un ad patres : le tuer)
Beati pauperes spiritu  : Heureux les pauvres en esprit
Fiat lux !  : Que la lumière soit faite !
Magister dixit  : Le maître l’a dit
Nomen est omen  : Le nom est révélateur
O tempora ! o mores !  : ô, temps ! ô, mœurs !

Contra vim mortis non est medicamen in hortis
Il n'y a dans le jardin aucun remède à la puissance de la mort

Nihil vincit amor
L'amour ne triomphe de rien

Quia pulvis es et in pulverem reverteris
Parce que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière

Si vis pacem, para bellum
Si tu veux la paix, prépare la guerre

Ultima ratio regum
Le dernier argument des rois

Vulnerant omnes, ultima necat
Toutes blessent, la dernière tue

----------------------------------------

Invité détourne ton visage, je n'aime pas ton regard condescendant !

Revenir en haut Aller en bas
El Dragón ~ impérial et infernal...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choose your soul  :: Le bureau du Dragon :: Aventures-
Sauter vers: